Pour certains, déménager requiert beaucoup d’organisation tandis que pour d’autres, cela se transforme en une galère sans nom. Si vous pensez que votre déménagement était épique et méritait de figurer au Guinness des records, nous vous avons sélectionné 5 déménagements insolites.

Après cela, rassurez-vous, vous vous direz que vous vous en êtes bien sorti.

 

Le déménagement de la Statue de la Liberté

Statue-Liberty-morceau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est en 1886 que le déménagement alors « du siècle » a eu lieu. En effet, même si la Statue de la Liberté trône aujourd’hui fièrement sur l’île de Liberty Island au sud de Manhattan, il faut savoir qu’elle a d’abord été conçue en France. C’était alors un cadeau de la France aux États-Unis pour célébrer le centenaire de la déclaration d’indépendance américaine. Tandis que les États-Unis s’occupaient de la construction du socle, la France gérait la construction de la statue et son transport.
Il fallut alors déménager la Statue en 350 pièces à disposer dans près de 210 caisses à acheminer par bateau et par train pour un déménagement de près de 6000 km.
Vous trouvez toujours que votre déménagement était compliqué avec vos 20 cartons et vos 2 meubles ?

 

Le Temple d’Abou Simbel

statue-abou-simbel

En 1964, l’un des déménagements les plus prestigieux et les plus insolites au monde fut celui du Temple d’Abou Simbel, au sud de l’Égypte. On sait tous que les Égyptiens voyaient les choses en grand alors imaginez ce que cela représente de bouger un tel monument ! Pas sûr qu’un simple véhicule utilitaire de 30 m³ suffit, non ?
Construit au 13e siècle avant notre ère, le temple érigé par Ramsès II célèbre sa gloire et celle de sa femme, Nefetari. Il fallut composer, notamment, avec la montée des eaux. On créa alors une voûte de béton de 25 mètres de haut et de 45 mètres de large. L’immense statue double fut alors démantelée en 1036 blocs de 10 à 15 tonnes chacun. On employa environ 2500 personnes sous une température infernale.
Qui avait demandé l’aide à un ami pour ce déménagement pharaonique ?

 

Le manoir Agecroft Hall

manoir-agecroft-hall

Au début des années 20, deux Américains résidant en Virginie (USA) décidèrent de faire venir dans leur propriété de Richmond un manoir anglais, celui d’Agecroft Hall. Une magnifique bâtisse qui accueillit la famille Langley et d’autres notables pendant plus de 400 ans. Le manoir fut démonté, transporté par bateau et remonté à l’identique selon les plans d’origine.
Un déménagement relativement coûteux avec près de 250 000 $ de l’époque (environ 3,5 millions $ d’aujourd’hui).

 

Le building Fu Gang

building-fu-gang

En 2004, dans la province chinoise de Guangxi, vous avez peut-être pu assister au déménagement de l’immeuble le plus lourd jamais déménagé. Cet exploit fut, par
ailleurs, relayé et certifié par le Guinness Word record. Construit en 1935, ce bâtiment imposant était reconnaissable pour son style britannique tout en briques. La municipalité décida alors de le
remodeler et de moderniser la structure au lieu de la détruire. C’est alors qu’un bâtiment de 151 450 tonnes et mesurant près de 34 mètres de haut se mit en mouvement. Il fallut 11 jours pour déplacer toute la structure avec une vitesse — affolante — de 30 cm par heure.
On se demande si le propriétaire avait pris quelques jours de congé pour effectuer son déménagement.

 

Le phare du cap Hatteras

phare-cap-hatteras

Pour mettre en sûreté un bâtiment comme le phare du cap Hatteras, loin des soubresauts de Dame Nature, l’opération ne fut pas si simple. En effet, le bâtiment haut de 61 mètres ne possède pas de structure interne. On décida alors de faire glisser le phare le long d’un rail de pus de 880 mètres de long et de le remonter sur de nouvelles fondations.
Le déménagement du phare dura 23 jours avec un mouvement incroyable de 1,5 mètre par minute.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu