Le déménagement est souvent une source de stress pour toute la famille et cela touche autant les parents que les enfants. C’est une transition, un changement dans une vie qui peut être plus ou moins bien vécu, n’est-ce pas ?

Plus que le déménagement en lui-même, c’est aussi le contexte qui peut troubler les enfants.

Ainsi, le mieux pour les enfants, c’est de les faire participer et de les inclure dès le départ dans votre déménagement.

 

Être à leur écoute

Vos enfants sont peut-être tristes de quitter leur chambre, leur quartier et leurs copains, car il a l’impression d’abandonner une partie de sa vie. Et puis, de nouvelles questions viennent à son esprit : va-t-il aimer sa nouvelle chambre ? Est-ce que son école sera loin de sa nouvelle maison ? Ses amis pourront-ils toujours venir le voir ?

La première chose à faire est d’adopter une attitude positive et rassurante. Ainsi, plusieurs semaines avant le jour J, commencez par discuter avec vos enfants, dites-leur ce qui les attend et expliquez les raisons de votre déménagement.

Ensuite, écoutez bien ce qu’ils ont à vous dire, surveillez leurs réactions et partagez ensemble vos sentiments. Découvrez avec vos enfants sa nouvelle ville, son nouveau quartier, faites le tour des environs pour qu’ils s’habituent et commencent à se projeter. Si cela est possible, essayez aussi de visiter votre futur logement pour réduire ses craintes.

Faire participer les enfants

La solution la plus saine pour gérer un déménagement avec des enfants est de les faire participer.

Ils peuvent d’ores et déjà commencer à trier les jouets et les jeux. Peut-être souhaitent-ils se débarrasser de certains ? Pour les autres, qu’ils commencent à les ranger dans une boite ou un carton. Ils auront l’impression de mieux contrôler ce changement à venir.

Si vous avez envie de vous débarrasser de certains de leurs jeux ou de leur mobilier, évitez de le faire dans leur dos. Préférez, au contraire, de leur demander leur accord et dites-leur qu’ils peuvent aider en participant à un vide-grenier par exemple.

Restez toujours disponibles auprès d’eux au cas où ils ont des questions. Et puis, n’hésitez pas à leur dire que beaucoup de choses et toutes leurs habitudes ne vont pas changer du jour au lendemain.

Quoiqu’il arrive, gardez toujours les mêmes routines (repas, heure du coucher, etc.), car ces repères familiers sont des repères réconfortants et aident à passer la transition du déménagement.

Le jour J

Si vos enfants sont relativement petits, essayez de les faire garder par un membre de votre famille. Expliquez-leur que vous n’aurez pas beaucoup de temps à leur accorder et que vous devez préparer votre nouveau logement pour que tout soit prêt à leur arrivée.

S’ils sont plus grands, peut-être peuvent-ils déjà assister en partie au déménagement, que ce soit le moment de vider les lieux ou, au contraire, celui de l’emménagement. C’est à cet instant qu’ils pourront réaliser ce qu’il se passe.

Rassurez-leur alors sur le fait qu’ils vont rapidement retrouver toutes leurs affaires.

L’accompagnement et la communication avec vos enfants sont essentiels durant cette période de transition.

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu