Pour la première fois (ou pas), vous allez vous lancer dans la grande aventure de l’achat immobilier. Vous voyez devant vous que les embûches qui vous séparent du déménagement sont nombreuses alors que vous vous apprêtez à vous y lancer à corps perdu. Alors, que vous soyez débutant ou vétéran, on s’est dit que vous donner petit récapitulatif de ce qui vous attends pouvait être une bonne idée. Voici donc notre article sur les grandes étapes pour obtenir un prêt immobilier. C’est dangereux d’y aller seul, prenez ceci !

 

Préparer son budget

Tout d’abord, il s’agit de préparer son budget pour savoir dans quel sens vous allez vous diriger. En effet, connaître le prix maximal que vous pourriez payer est l’information la plus importante à déterminer au début de votre achat.

Il s’agira, pour déterminer votre budget, de connaître votre capacité d’emprunt (qui correspond au montant maximal que vous pouvez emprunter en fonction de vos revenus) et de se renseigner sur les prix des biens qui vous intéressent.

Trouver l’appart ou la maison de ses rêves

Vous avez enchaîné les visites, et enfin c’est le coup de foudre : vous ne voulez surtout pas que la maison de vos rêves vous passe sous le nez. Après avoir négocié le prix et fait une offre d’achat, vous êtes lancés. La vente est scellée par le compromis de vente (ou promesse de vente) signé par le propriétaire et vous.

En tant qu’acheteur vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 10  jours après la signature, après quoi il est difficile d’annuler l’achat – sauf si l’une des conditions suspensives de l’avant contrat se réalise (par exemple si vous n’obtenez pas votre crédit, ce qui avec Pretto n’arrivera pas ).

Par ailleurs, au moment de la signature du contrat, vous verserez au notaire 5 à 10% du prix de vente. Que devient cet argent ? 3 cas de figure :

  • Si la vente a effectivement lieu, cette somme sera déduite du montant que vous devez payer
  • Si la vente n’a pas lieu car l’une des conditions suspensives se réalise alors, la somme vous sera remboursée
  • En revanche en cas d’annulation sans la réalisation d’une des conditions suspensives, le vendeur pourra conserver cette somme à titre d’indemnisation

Demander son prêt immobilier

Pendant cette phase, vous chercherez à obtenir le prêt le moins cher et présentant les conditions les plus avantageuses. Vous devez donc non seulement être vigilant aux taux d’intérêt mais aussi aux prestations associées, aux flexibilités, à l’assurance emprunteur, etc.

Pour faire une demande de prêt, vous allez devoir présenter un dossier complet aux banques. Ce dossier, composé entre autres de vos bulletins de salaires, de vos relevés de comptes et de vos dernières fiches d’imposition, est votre CV d’emprunteur pour la banque. Il est donc important que vous fassiez la meilleure impression possible : soyez dès maintenant rigoureux et organisé.

Notre conseil : préparez votre dossier en amont de votre recherche de financement, car une fois que vous aurez trouvé votre bien, il faudra faire vite. En effet à partir du moment où la promesse est signée, un délai de 45 jours est communément accordé à l’acheteur pour lui laisser le temps de trouver son financement. Gérez sainement vos comptes et surtout évitez les découverts : ils seront visibles sur vos relevés et feront une très mauvaise impression.

Comme mentionné plus haut, le temps imparti à votre recherche de financement est limité et vous devez faire vite. Comment trouver le meilleur financement ? Il y a plusieurs options pour trouver un crédit (mais certaines sont meilleures que d’autres) :

  • Consulter votre banque, qui ne vous présentera probablement pas l’offre la plus intéressante
  • Consulter un courtier qui mettra en concurrence les banques pour obtenir des conditions avantageuses
  • S’inscrire chez Pretto, qui est courtier sans les frais associés (soit 1000 à 2000€ économisés, selon les cas

Obtenir un accord de principe et rassurer le vendeur

Vous avez trouvé la banque qui vous convient. Bingo, elle vous accorde un prêt ! Vous serez prévenu par un accord de principe, c’est à dire un document regroupant les caractéristiques du crédit : montant, taux, conditions etc.

Vous pouvez donc prévenir le vendeur que vous avez obtenu votre prêt et lui confirmer votre décision d’acheter son bien.

En cas de refus, la banque doit vous délivrer une lettre de refus, qui vous permettra d’obtenir le remboursement des fonds versés au moment du compromis de vente et de vous permettra de renoncer à l’achat.

Ouvrir un compte et valider l’assurance

Pour valider votre accord vous devrez ouvrir un compte de dépôt en support du crédit. La banque ne pourra pas éditer d’offre de prêt sans avoir ouvert un compte courant au préalable. Lors de cet entretien vous remplirez le questionnaire médical avec le conseiller.

Le questionnaire médical est confidentiel, vous pouvez demander à le remplir de chez vous et le renvoyer directement à l’assurance. Cela dit, si votre situation est simple nous vous conseillons de remplir le questionnaire au moment du rendez vous car les banques ont souvent un outil permettant d’obtenir un accord instantané.

L’offre de prêt : le dernier moment pour réfléchir

Après la validation de l’assurance et suite à l’ouverture du compte, la banque vous envoie, ainsi qu’aux cautions, une offre de prêt officielle par courrier recommandé. Vous disposez alors d’un délai de réflexion de 10 jours, que vous êtes tenu d’utiliser : vous ne pouvez pas donner de réponse pendant cette période. Soyez patients ! Par ailleurs, l’offre de prêt reste valable pendant 30 jours. Vous ne pouvez donc accepter l’offre de prêt qu’entre le onzième et le trentième jour…

Si vous refusez l’offre, aucun frais ne vous sera facturé par la banque – mais attention, l’avance versée lors de la signature du compromis sera probablement retenue pour indemniser le vendeur.

Passage chez le notaire : devenir officiellement propriétaire

Bravo, vous y êtes ! La signature de l’acte authentique, qu’on appelle plus souvent “passage chez le notaire” est l’officialisation du passage de titre de propriété.  C’est là que vous payez le bien et réglez les frais de notaire et frais d’agence. Les fonds sont débloqués quelques jours avant la signature de l’acte authentique sur un compte détenu par le notaire.

Attention, les fonds ne peuvent être débloqués que si la signature de l’acte authentique a lieu dans les six mois qui suivent l’acceptation de l’offre de prêt. Si vous ne passez pas chez le notaire dans ce délai, le prêt sera annulé et la banque pourra réclamer des frais.

Et voilà, vous avez sans doute les idées plus claires sur le parcours d’un achat immobilier.

 

 

Conclusion

Pour acheter un bien, vous devez vous accommoder des contraintes des banques mais aussi des notaires et propriétaires. Ce sera sans doute plus long que prévu…

Ainsi, une promesse de financement vous aidera à convaincre le vendeur de votre sérieux pendant la négociation. Maximisez vos chances d’obtenir un prêt en présentant un dossier complet et bien organisé ou en vous faisant aider !

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu